Nos 10 meilleures tables pour un plateau de fruits de mer à Paris - Le Figaro

日/月/年

Gaspillage alimentaire : 6 initiatives anti-gaspi de chefs et de cheffes à saluer

日/月/年

Au Petit Victor Hugo, la brasserie seafood qui fait office d’institution dans le 16ème arrondissement, le chef Brahim Goujjane accorde une importance particulière à limiter son impact sur la nature et ses ressource, au travers d'une carte marine éco-responsable, en promouvant une pêche durable (pas de surpêche, ni de pêche d’espèces menacées).

Paris : les meilleurs restaurants de poisson où l’on peut se régaler à moins de 30 euros

日/月/年

Dans les restaurants de la capitale, le poisson est souvent hors de prix. Pourtant, au déjeuner, avec un plat ou une formule bien choisie, on peut se faire plaisir en dégustant des produits marins finement cuisinés. On a écumé Paris pour vous donner les meilleures adresses.

PVH - Challenges / Cinq adresses de seafood à découvrir en ce moment à Paris

日/月/年

Petit Victor Hugo, poissons made in Paris

Allier l’esprit brasserie parisien et la fraîcheur des produits. C’est chose faite pour le Petit Victor Hugo, l’une des adresses mythiques du XVIe siècle. À la fois contemporain et mondain, cet établissement aux inspirations seventies plonge ses convives dans une atmosphère chic et festive. Aux commandes ? Une équipe 100% féminine dirigée par la cheffe Sandrine Esteves. Cette dernière propose une cuisine faite à partir de produits locaux et saisonniers. Les clients peuvent opter, entre autres, pour des poissons crus tels que la truite ou le yellowtail, ou bien pour des plateaux à partager comme le PVH signature. L’endroit idéal pour faire un saut dans le temps et déguster des recettes pointues et savoureuses lors d’un déjeuner ou d’un dîner.

PETIT TOIT, LE ROOFTOP INTIMISTE CACHÉ DANS LE 16ÈME ARRONDISSEMENT DE PARIS

日/月/年

Envie de prendre un bon bain de soleil ? Alors c'est le moment d'aller découvrir ce petit rooftop au charme XXL qui se cache dans le 16ème arrondissement de Paris. On vous présente donc Petit Toit, la terrasse intimiste du restaurant le Petit Victor Hugo. Ceux qui connaissent déjà cette adresse branchée et pleine de saveurs vous le diront, ce nouveau spot perché est prometteur !

Depuis le 3ème étage du Petit Victor Hugo, Petit Toit est un raw bar qui nous transporte tout droit vers le Sud. La déco faite d'osier et de verdure baignant dans la lumière du jour font de ce lieu un spot joyeux et plein de bonnes ondes. Une bonne adresse ensoleillée donc, qui achève notre dépaysement en nous dévoilant une carte qui fait la part belle aux saveurs maritimes.

Mais que retrouve-t-on au menu justement ? Ici, les recettes de la mer donnent naissance à de belles assiettes à partager qui jouent sur nos péchés mignons. On peut tour à tour craquer pour des gambas crispé curry, un carpaccio de poulpe tzatziki ou encore le lobster oeuf mimosa accompagné de ses oeufs de truite. Il faut également s'attendre à des cocktails rafraîchissants dont le Tonic Boy, composé de gin, liqueur de violette, maraschino, verjus, liqueur Electric velvet et tonic.

On tombe le masque : Les 19 restaurants à essayer à Paris en ce moment

日/月/年

Petit Victor Hugo, une brasserie Art déco des années 70 revisitée pour les amateurs de fruits de mer
Raison de plus pour s’aventurer dans ce coin oublié du 16e arrondissement de Paris, Le Petit Victor Hugo, ou PVH, est une brasserie rénovée dont les splendides intérieurs lambrissés ont été dépoussiérés et remis au goût du jour par la designer du moment, Laura Gonzalez, également à l’origine de plusieurs autres rénovations de restaurants et d’hôtels.

C’est le genre d’endroit qui transcende le temps et l’espace grâce à son magnifique style Art déco qui aurait pu sortir de la sitcom des années 70 La croisière s’amuse. Au menu, vous trouverez des spécialités de poissons et de fruits de mer comme le caviar, les doigts de thon à la sauce thaïlandaise ou les huîtres Gillardeau en entrée, et des moules, des coquilles Saint-Jacques et un risotto au homard en plat principal. Venez affamé car les portions sont généreuses.

La table des bons vivants

日/月/年

Laurent Mariotte s'entoure de bons vivants pour une émission autour de la cuisine du quotidien : qu'ils soient chefs, artistes ou intellectuels, ils ont en commun cette passion du bien manger et la partagent pendant 1h30 avec les auditeurs d'Europe 1. Promenades gourmandes à travers les marchés et chez les producteurs, recettes simples et conseils proches des préoccupations des auditeurs... le rendez-vous incontournable des gourmands !

--

Le plat du jour : Les coquilles Saint-Jacques avec sa purée de potimarron, jus de carottes - gingembre de Sandrine Esteves, cheffe du Petit Victor Hugo à Paris

Paris : les nouveaux restaurants à tester absolument cet hiver

日/月/年

Nom de code « PVH ». Laura Gonzalez vient d’apporter au Petit Victor Hugo, institution du XVIème arrondissement, un sérieux coup de jeune. Si l’âme et la façade des lieux restent intactes, les habitués découvriront une brasserie méconnaissable : éclectique, précieuse et finalement joyeuse. Comme à son habitude, la designer parisienne a joué de son talent pour les assemblages pour réinventer l’adresse, désormais rythmée de matières fortes (bois des murs au plafond, larges banquettes et bar tapissés de cuir, miroirs taillés dans la masse) et d’imprimés seventies, sa marque de fabrique.

Coquillages et crustacés dans le 16e - Gustave et Rosalie

日/月/年

Il y a des spots à Paris où vous pensiez ne jamais mettre les pieds. Toutes ces brasseries à la papa, ces spots dont vos parents vous parlent avec des larmes dans les yeux parce que ça leur rappelle leur jeunesse, très peu pour vous. Mais à être catégorique, vous passez à côté de pépites. Surtout quand elles ont fait peau neuve.

Institution du 16e arrondissement, le Petit Victor Hugo a été entièrement repensé par la décoratrice d’intérieur que tout Paris s’arrache, Laura Gonzalez. Derrière le bar, un grand mur de bouteilles dans l’esprit paquebot, à faire pâlir d’envie n’importe quel bartender, des chaises hyper confortables, une moquette au premier étage et des boiseries aux murs pour une ambiance chic et cosy très 70’s. Dans l’assiette, la cheffe Sandrine Esteves propose une cuisine de la mer savoureuse et hyper fraîche, les huîtres de Joël Dupuch et de Véronique Gillardeau, des coquillages et crustacés labellisés et des tartares et sashimis très frais. Chaque matin, la pêche des côtes normandes est livrée en direct par des producteurs de la mer travaillant en petit chalut ou à la ligne. La marée la plus fraîche de Paris en circuit court se retrouve à la carte selon l’arrivage : turbot, bar sauvage, Saint Pierre… En dessert, vous craquez pour la mousse au chocolat au lait, assez légère pour conclure l’orgie de la mer que vous vous êtes offerte avant. C’est si bon que vous envisagez même d’y emmener vos parents.

Le Petit Victor Hugo, la brasserie iconique parisienne revient

日/月/年

Dans le 16ème arrondissement, le Petit Victor Hugo refait surface sous la tutelle d'Olivier Bertrand pour animer à nouveau la longue avenue du même nom. Institution ayant eu son heure de gloire, l'établissement avait perdu de sa sublime ces dernières années. Après un temps de rénovation signé par Laura Gonzalez et une carte imaginée par la cheffe Sandrine Esteves, ce lieu iconique de l'ouest parisien semble de retour pour de bon. Notre visite.

Le Petit Victor Hugo : l'excellente brasserie marine de l'ouest parisien

日/月/年

C’est le moment de prendre le large ! Direction le Petit Victor Hugo. La célèbre institution de l’Ouest parisien se réinvente cet automne grâce à l’incontournable designer Laura Gonzalez qui a imaginé une adresse marine à l’ambiance contemporaine. Et pour titiller vos papilles, place à des propositions ultra gourmandes et généreuses qui sentent bon la mer, entre coquillages et crustacés.

Faut-il craquer pour les tuna fingers du Petit Victor Hugo ?

日/月/年

C’est une institution de quartier sur l’avenue Victor Hugo (Paris 16e) qui a eu son heure de gloire mais qui avait perdu de son allant depuis plusieurs années. Sa déco très seventies, au lieu de lui donner un air de branchitude vintage, lui donnait un air pathétique de bistrot vieillot et démodé. La grande salle sur deux niveaux, au lieu d’attirer les compliments pour ses beaux volumes rendaient encore plus visible le nombre de tables vides à l’heure du coup de feu. Même les vieux rockers qui avaient l’habitude d’y réserver de grandes tablées familiales ne s’arrêtaient plus depuis longtemps au PVH, comme on dit dans le quartier.

Paris 16e : le nouveau PVH est arrivé !

日/月/年

C’était la brasserie BCBG du 16e, assez attrape-tout et un brin vieillissante. C’est devenu un temple de la cuisine de la mer, version moderne, avec ses beaux espaces sur deux étages, revisité entièrement par la décoratrice en vogue, Laura Gonzalez, un brin années 1960-1980, dans les tons bleutés, sous l’égide du groupe Bertrand dont il devient la perle moderne. Aux commandes des fourneaux, la cheffe Sandrine Esteves, qu’on a vu aux côtés de Flora Mikula, et qui a conçu une cuisine marine insistant sur la pêche éco-responsable.